Diagnostic

Les hommes ont inventé les nations pour se réconcilier avec leurs voisins dans le mépris commun des étrangers.

Ils ont mis le libéralisme économique au-dessus de toutes les autres nécessités, pour que ceux qui ont hérité des biens puissent prospérer aux dépens de ceux qui n’en ont pas.

Sept milliards d’humains divisés, aveuglés par leur misère ou leur luxe, surexploitent la planète où ils vivent.

Vous vous voulez raisonnablement continuer à faire vivre ce système ?

Vous pensez pouvoir réformer le monde en améliorant le tri des déchets ou en élisant des pantins qui prétendent nous diriger, sans rien changer de fondamental ?

Ne voulez-vous pas construire un autre monde, plus juste, mieux organisé ?

On ne peut à la fois déplorer la réalité et dénigrer tout recherche d’idéal.

Pour changer ce système catastrophique, seule une révolution est raisonnable

Pour en savoir plus, mon livre : lien éditeur

Plan de la partie diagnostic :

  1. Diagnostic 7

1.1. L’invention des nations

1.1.1. Les sociétés basées sur la loi du plus fort

1.1.2. A la recherche de lois universelles

1.1.2.1. Les principes

1.1.2.1.1. Droits et devoirs

1.1.2.1.2. Liberté et responsabilité

1.1.2.1.3. L’égalité

1.1.2.1.4. Le devoir de solidarité

1.1.2.2. Les interdits

1.1.2.3. Droits et devoirs dérivés

1.1.2.3.1. Tolérance

1.1.2.3.2. Famille

1.1.2.3.3. Travail

1.1.2.3.4. Sécurité

1.1.2.3.5. Légitime violence

1.1.2.3.6. Propriété

1.1.2.3.7. Les lois immondes

1.1.2.3.7.1. Racisme et esclavage

1.1.2.3.7.2. Injustice des religions

1.1.2.3.7.3. Religion et politique

1.1.2.3.7.4. Autres lois justifiant l’inégalité

1.1.2.4. Les bases des démocraties

1.1.3. Suprématie du nationalisme

1.1.3.1. Création de républiques nationales

1.1.3.2. Le nationalisme guerrier

1.1.3.3. L’internationale communiste

1.1.3.4. Les mouvements mondialistes idéalistes

1.1.3.5. La mondialisation économique

1.1.3.6. Le souverainisme réactionnaire

1.1.3.7. Le confédéralisme économique

1.2. L’hypertrophie économique

1.2.1. L’argent inventé pour transférer l’énergie du travail

1.2.2. L’utilisation et le contrôle de l’argent par le gouvernement

1.2.3. L’argent utilisé pour contrôler le travail

1.2.4. La perversion financière

1.2.5. Les moyens de la domination de l’ultralibéralisme

1.2.5.1. La force

1.2.5.2. L’ascenseur social

1.2.5.3. L’expansion des classes moyennes des pays riches

1.2.5.4. La distraction des masses

1.2.5.5. Les jeux d’argent

1.2.5.6. La sacralisation du sport

1.2.5.7. La publicité, la mode et les mass-media

1.2.5.8. La diabolisation de l’argent et l’illusion du bénévolat

1.2.5.9. l’hypertrophie législative

1.2.6. Les maîtres du monde économique

1.3. L’exploitation de la nature

1.3.1. La domination progressive de l’homme sur la nature

1.3.2. La surexploitation

1.3.2.1. Le colonialisme destructeur de l’environnement comme de la culture

1.3.2.2. Croissance et productivisme

1.3.2.3. Les errements de la recherche scientifique

1.3.2.4. Un développement déraisonné

1.3.3. Les autres modèles de développement possibles

1.3.3.1. Les prémisses

1.3.3.2. L’exemple de la foresterie française

1.3.3.3. La mise en réserve

1.3.3.4. Le concept de développement durable et son évolution

1.3.3.5. Les limitations de la théorie

1.3.3.5.1. Le progrès ne conserve pas suffisamment la nature et ne réduit pas les injustices

1.3.3.5.2. Sur une terre finie, la croissance ne peut être infinie

1.3.3.5.3. La question de l’énergie

1.3.3.5.4. Le recyclage et l’espace limitent forcément le développement

1.3.3.6. Un retour en arrière est-il envisageable ?

1.3.3.7. La décroissance est-elle souhaitable ?

1.4. Conclusion du diagnostic

Pour en savoir plus, mon livre : une révolution tranquille pour une révolution universelle

Pour me faire part de vos avis, de vos critiques, de votre volonté d’agir : republique.uni@free.fr