Indécence

L’indécence, ce n’est certes pas la chemise arrachée d’un directeur de ressources humaines, c’est bien plutôt la différence de statut et de salaire qui oppose un chef d’entreprise semi-publique vingt fois mieux payé que les employés qu’il licencie.Comment peut on calculer de mettre au chômage des hommes qui font leur travail dans une entreprise qui marche plutôt bien, sans songer à baisser d’abord son revenu exagéré ? Mais sans doute, quand on est fils de diplomate, qu’on se revendique d’une certaine noblesse, trouve-t-on normal d’être privilégié et opportun de ruiner la vie de ses employés/domestiques pour maintenir son propre train…

Dans la république universelle, les salaires seront différenciés, pour motiver les gens. Le différentiel sera de un à dix maximum. Mais toucher 20 fois plus, cent fois plus avec les primes, retraites, actions, stock options, cela ne motive pas, cela permet seulement de mépriser ceux qui n’ont pas ces avantages.

Abolissons les castes, dont Monsieur “De” Juniac, fils de diplomate, de fausse noblesse, énarque, “haut” fonctionnaire, nommé grâce à ses accointances politiques est le plus parfait représentant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *