Un revenu universel, pourquoi pas ?

L’idée du revenu universel est assez ancienne. Son financement ne constitue pas un problème aussi important qu’on le pense a priori : le revenu universel doit remplacer la plupart des autres allocations (chômage, vieillesse, maladie), et en simplifiant le traitement administratif, diminue les frais de gestion. Il faudra par contre que nombre d’employés de la sécurité sociale se reconvertissent… dans l’accompagnement des personnes en recherche d’emploi, par exemple. Il signifie que si des différences importantes peuvent exister dans les revenus des actifs, l’Etat ne fait pas de différence entre les retraités, les chômeurs, les personnes provisoirement ou définitivement en incapacité de travailler. C’est un système égalitariste, mais laissant toute sa place à la différenciation par le travail.

Mais il ne constitue pas, à lui seul un système social. Il faut repenser tout le fonctionnement, redéfinir les missions des collectivités, simplifier également le mode de fonctionnement privé, avec un système unique d’entreprise et de salariat (plus de travailleurs indépendants, mais des salariés de leur propre entreprise…).

Consultez mes propositions, et participez à les améliorer en réagissant sur ce site : lien éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *