La peur ne doit vous faire choisir la haine

Un attentat vient d’avoir lieu. Comme tous les attentats islamistes, il est destiné à déclencher la haine dans la populations et une répression aveugle vis à vis des étrangers et des musulmans.

Dimanche 23 avril, quatre jours après, les français qui iront voter le feront ils en suivant ce plan ? Cinq candidats sur onze considèrent que nos problèmes viennent de l’étranger : les musulmans et l’Europe seraient la cause de nos « malheurs ». Voter le Pen, Asselineau, mais aussi, Dupont aignan, Cheminade ou Fillon, regardez leurs programmes, c’est considérer que le problème vient des autres, alors qu’il est universel ; c’est choisir, comme le veulent les terroristes, le chemin de la guerre.

Un candidat qui n’a pas le même discours agressif, mais qui défend le capitalisme financier, à savoir Macron, est également dangereux, car c’est l’hypercapitalisme qui a engendré la pauvreté, l’injustice et la révolte.

Aucun des deux candidats crédibles restants, Hamon et Mélenchon, n’aspire vraiment à une république universelle, ils sont engoncés dans leur culture franchouillarde. Mais ce sont les solutions de vote les plus éloignées de la haine et de l’injustice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *